mutuelle senior pas cher

Mutuelle Hospitalisation

L'hospitalisation est pour beaucoup le point le plus important en matière de santé. En effet, qui ne s'est pas un jour demandé combien cela lui coûterait s'il venait à être hospitalisé ?

Le but de notre démarche est purement et simplement de vous faire prendre conscience de l'importance d'une complémentaire santé ou d'une mutuelle en cas d'hospitalisation. Même avec des garanties de base, une assurance santé peut vous être d'un grand secours.

Avant l'admission :

Quelque soit votre statut, lors de votre admission, vous devez présenter les documents nécessaires à votre enregistrement.

Vous êtes également tenu d'avertir votre employeur et ainsi que votre caisse d'assurance maladie. Certains documents administratifs vous seront donc demandés à votre arrivée dans l'établissement hospitalier (sauf si vous êtes admis aux urgences) tels que :

  • votre carte vitale à jour
  • votre carte ou attestation de mutuelle santé
  • votre attestation de droits à la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC)
  • votre feuille (triptyque) d'accident de travail remise par l'employeur (si l'hospitalisation résulte d'un accident de travail).

Et selon les cas, d'autres documents : votre dernier bulletin de salaire, votre dernière attestation de paiement de l'ASSEDIC, votre titre de pension de retraite ou d'invalidité, la carte d'assurance maladie européenne ou le formulaire E111.

Une fois admis : Vous recevez un bulletin d'hospitalisation que vous devrez renvoyer à votre caisse d'assurance maladie et à votre employeur. Si vous êtes demandeur d'emploi, vous devrez le renvoyer à votre caisse et à votre agence ASSEDIC.

A votre sortie : Il vous sera remis un bon de sortie que vous devrez faire parvenir à votre caisse d'assurance maladie.

Vous êtes libre de choisir l'établissement dans lequel vous serez hospitalisé toutefois, il existe de grandes différences de tarification selon les établissements.

Renseignez vous sur le statut de l'établissement hospitalier le plus proche de votre domicile, ainsi, vous serez informé des tarifs appliqués et vous connaîtrez la qualité des soins qui y sont dispensés. Une fois ces informations obtenues, ensemble, nous réaliserons un devis mutuelle santé et un devis complémentaire santé taillé selon vos besoins.

Etablissement public ou clinique privée conventionnée

Si vous optez pour un établissement public ou pour une clinique privée conventionnée, l'assurance maladie remboursera 80% de vos frais d'hospitalisation.

Il vous restera donc 20% à régler c'est le ticket modérateur. Sans complémentaire santé ces 20% peuvent représenter une somme conséquente, somme que vous devrez payer et qui ne vous sera pas remboursée.

Hôpital en secteur privé

Si vous choisissez un hôpital en secteur privé, sachez que les tarifs de convention ne sont pas toujours respectés, vous risquez alors de voir la facture grimper dangereusement. La base des remboursements est la même que dans le public.

Clinique non conventionnée

Enfin, si vous décidez d'être hospitalisé dans une clinique non conventionnée, vos remboursements seront dérisoires puisque les tarifs pratiqués dans ces établissements sont libres et sont largement supérieurs aux remboursements.

Il n'existe pas de tarif de convention définitif en cas d'hospitalisation. La sécurité sociale rembourse en fonction de l'acte médical qui varie selon la lettre clé (la gravité de l'intervention est désignée par la lettre K). Si K est supérieur à 50 la sécurité sociale rembourse 100% des frais, si K est inférieur à 50 elle rembourse 80% des frais.

Si K est inférieur à 50

Dans le cas où K serait inférieur à 50, vous devrez vous acquitter du ticket modérateur et en fonction de l'intervention vos dépenses peuvent dépasser la centaine d'euros.

Exemple

Prix d'une journée en médecine dans un hôpital public La journée coûte 517,26 euros, la sécurité sociale rembourse 80% soit 413,80 euros. Il reste 103,46 euros à votre charge, c'est ce qu'on appelle le ticket modérateur. Sans mutuelle santé ou complémentaire santé, vous devrez régler cette facture de votre poche. Si vous avez une mutuelle ou une assurance santé, vous ne payerez rien ! Certaines mutuelles ou complémentaires santé permettent avec les garanties de base d'être remboursé à hauteur de100% en cas d'hospitalisation, n'hésitez pas à consulter notre comparatif complementaire sante hospitaliere très compétitif.

Bien entendu, nous avons pris à titre d'exemple seulement 1 journée d'hospitalisation, mais imaginez les frais à votre charge si l'hospitalisation durait 15 jours et si vous n'avez pas de mutuelle santé ! Et cet exemple concerne une journée d'hospitalisation en médecine soit la discipline médicale la moins chère ...un bon comparatif de mutuelle s'impose !

Le forfait hospitalier représente les frais d'hébergement auquel le patient participe. Il est dû dans les établissements hospitaliers publics ou privés pour tout séjour de plus de 24 heures.

Tarif :

  • 16 euros par jour en hôpital ou en clinique
  • 12 euros par jour dans un service psychiatrique

La sécurité sociale ne rembourse pas ce forfait, les mutuelles peuvent rembourser selon les formules. Renseignez vous auprès de nos conseillers, ils vous guideront vers le choix le plus pertinent, avec un comparatif de mutuelle santé selon vos besoins et vos attentes.

Il y a toutefois des exceptions, certains assurés peuvent être exonérés sous certaines conditions les femmes enceintes : hospitalisées lors des 4 derniers mois de grossesse pour l'accouchement pendant 12 jours après l'accouchement

  • les bénéficiaires de la C.M.U.C (couverture maladie universelle complémentaire) ou de l' A.M.E (aide médicale de l'état)
  • les nouveaux nés hospitalisés dans les 30 jours suivant leur naissance
  • accidents du travail ou maladie professionnelle
  • hospitalisation à domicile
  • régime Alsace-Moselle
  • enfants handicapés de moins de 20 ans hébergés dans un établissement d'éducation spéciale ou professionnelle titulaires d'une pension militaire

L'hospitalisation à domicile

L'hospitalisation à domicile (H.A.D) permet de raccourcir votre séjour à l'hôpital voir même de l'éviter. Il facilite également les projets thérapeutiques personnalisés. Votre médecin traitant ou hospitalier en fera la demande, puis le médecin coordinateur de l'H.A.D validera ou non. Pour en bénéficier, vous devez remplir les critères suivants :

  • habiter dans une zone géographique couverte par une structure d'hospitalisation à domicile
  • avoir des conditions de logement favorables à l'H.A.D (l‘assistance sociale enquêtera)

Les remboursements : 80% de prise en charge par la sécurité sociale (100% dans certains cas) Vous n'avez pas à avancer l'argent pour la majorité des frais.

Lors d'une hospitalisation vous devrez vous acquitter des frais suivants

  • le ticket modérateur : 20% des frais d'hospitalisation qui varient selon la spécialité 35% des frais de transport
  • le forfait journalier
  • les suppléments pour le confort personnel : chambre individuelle, télévision, téléphone ...
  • le forfait de 18 euros pour les actes de 91 euros et plus
  • les éventuels dépassements d'honoraire
  • lit d'accompagnant

Conclusion :

Sans complémentaire santé ou sans mutuelle, la note peut vite être salée. Un accident impliquant les membres d'une même famille et nécessitant une hospitalisation peut vite virer au drame. Une fois les soins terminés il faudra payer tous les frais que nous vous avons cités. Des frais évidemment multipliés par le nombre de personnes hospitalisées.

Il existe la mutuelle familiale qui permettent de couvrir ces frais, nous avons mis à votre disposition un outil très pratique, le comparateur de mutuelles ! Utilisez le sans modération et vous aurez une idée des tarifs pratiqués et des niveaux de couverture.

Vous avez besoin de conseils ? Vous souhaitez souscrire à la mutuelle la plus adaptée mais vous avez des doutes ? Appelez nous ou laissez nous un message, nous vous guiderons dans votre choix.

demande devis gratuit

PARTAGEZ CETTE PAGE

Mutuelle pour la médecine douce

La médecine douce également appelée « médecine alternative » ou encore « médecine non traditionnelle » est de plus en plus privilégiée, elle est souvent utilisée comme traitement préventif. Malgré son succès grandissant, les remboursements de la sécurité sociale sont souvent inexistants. Si vous choisissez d'avoir recours à la médecine douce, vous devrez souscrire une complémentaire santé ou une mutuelle santé pour éviter d'avoir toutes ses dépenses à votre charge. Contrairement à l'assurance maladie, les mutuelles ont ajusté leurs offres pour offrir des remboursements très intéressants.

Mutuelle pour Acupuncture

Pour soigner ses patients, l'acupuncteur enfonce des aiguilles stériles sur des points précis du corps, cela se passe sans douleur et procure une sensation de détente et de bonheur. Son remboursement nécessite la prescription et la pratique par un médecin généraliste. L'acte est alors facturé 12,35 € par le médecin et un devis mutuelle ou un comparatif de complémentaire santé vous sera très utile.

Les sages-femmes peuvent elles aussi pratiquer l'acupuncture et les séances sont prises en charge par la sécurité sociale à hauteur de 15 € pour une consultation de grossesse ou une consultation post-natale et 30 euros pour une préparation à l'accouchement.

Mutuelle pour Homéopathie

Elle traite la maladie par des substances minérales, végétales ou animales, sous formes de granules ou de gouttes dans des proportions infinitésimales. On injecte au malade une quantité infime d'un médicament capable de provoquer les mêmes symptômes que la maladie traitée. Son remboursement par la sécurité sociale est de seulement 35% du tarif de convention (vignette bleue). L'académie de médecine a demandé le « déremboursement » de l'homéopathie, que faut-il en conclure ? Peut-être qu'à l'avenir, il y a de grands risques que l'homéopathie ne soit plus remboursée et que seules les mutuelles rembourseront les personnes adeptes de ce type de traitement. Une fois de plus, une mutuelle ou une complémentaire santé qui rembourse ce type d'acte est indispensable.

Mutuelle pour Ostéopathie

L'ostéopathe manipule les os, les articulations et les muscles de son patient pour le soulager. Elle est remboursée uniquement si elle est pratiquée par un médecin généraliste et facturée comme une consultation classique soit à hauteur de 65% du tarif de convention.

Si votre ostéopathe n'est pas médecin généraliste, vous n'aurez droit à aucun remboursement par l'assurance maladie Toutes les autres pratiques de médecine douce : la chiropractie, l'étiopathie, l'aromathérapie ...ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles proposent des formules qui remboursent correctement la médecine douce. Contactez nos conseillers qui vous guideront dans le choix de votre complémentaire santé ou de votre mutuelle santé

Demandez un rappel